En mai fais ce qu’il te plaît......mais pas tout à fait !!!

publié le : dimanche 3 mai 2020 , par Michèle




En mai fais ce qu’il te plait……
Hélas ce mois de mai 2020 ne ressemble à aucun autre mois de mai et ce dicton n’est pas tout à fait d’actualité.
Si nous, humains, sommes à l’arrêt par la faute d’un virus, la nature vit normalement et reprend peut-être ses droits. Elle nous rappelle que nous sommes peu de chose au regard de l’ordre naturel.
Confinés depuis deux mois, nous avons dû nous réapprendre pour vivre différemment ….. peut-être plus simplement.
Ce confinement à la campagne fait de nous des privilégiés. Pour une fois, les ruraux sont enviés des citadins. Et nous, nous avons redécouvert notre territoire d’un kilomètre et que de choses à voir ou à faire dans un petit espace !
Nous avons pris le temps de voir éclore les bourgeons de nos arbres fruitiers et d’apprécier leur beauté. Beaucoup d’entre nous n’y prêtaient plus attention.
Nombre d’entre nous ont repris le chemin de leur potager mais sans les plants potagers achetés sur les marchés tout devient plus compliqué. Alors, nous avons recommencé des semis avec quelques graines. Bref, nous avons travaillé à l’ancienne, comme nos parents ou grands-parents. Des gestes perdus ont été retrouvés.
D’autres ont redécouvert la cuisine, la couture (pour les masques), le tricot (finir les ouvrages commencés depuis un temps certain), la lecture, les films cultes, les jeux de société, le classement des vieux papiers, le rangement des placards, les poussières des greniers …..
Bref, toutes ces choses que nous ne faisions plus car trop occupés par… par quoi au fait ?
Ces journées de confinement que vous nous avez décrites lors de nos échanges ressemblent à des journées ordinaires que nous ne savions plus apprécier.
Nous avons été confinés pour nous protéger et protéger les autres. Mais, il ne faut pas oublier ceux qui tout en devant respecter certaines règles du confinement ont continué à travailler. Pensons en particulier aux personnels soignants, aux agriculteurs, aux personnels des commerces alimentaires, aux transporteurs routiers…..bref à tous ceux qui nous ont permis de nous protéger alors que leur protection à eux était inexistante.
Les moteurs des engins agricoles ont continué à rythmer la vie rurale et nous ont fait prendre conscience combien le travail des agriculteurs était précieux pour nous faire vivre et n’y a-t-il pas matière à réflexion pour les encourager notamment par la consommation directe de leurs produits …
Oui, le confinement nous interroge sur notre mode de vie …….. mais nous retrouver physiquement à compter du 11 mai passe nécessairement par le respect des gestes barrières et le port du masque. La distanciation sociale modifiera nos habitudes pour un certain temps …. Mais penser à nous c’est avant tout protéger les autres.

Nos Partenaires


Mairie de Vimarcé Générations Mouvement